Asset 10

Entreprise agricole et huilerie Paganelli: 50 ans de passion et d'innovation

Notre famille a toujours été à la recherche de qualité, dans le respect de l’environnement. Avec le nouveau décanteur biphasé qui sépare l’huile directement de la pâte d’olive broyée, sans utiliser d’eau de ville, uniquement avec l’eau de végétation naturellement présente dans l’olive, très riche en antioxydants. Une fois l’huile extraite, la pulpe d’olive (grignon) et l’eau de végétation sont destinées ensemble aux installations de production de BIOGAZ.
Aujourd’hui, les anciens réservoirs de stockage de l’eau d’olive et de l’eau de ville (plus utilisés) sont utilisés pour faire recirculer l’eau de pluie du toit, des terrasses et de la place du moulin à huile d’olive. L’eau de pluie est ensuite utilisée pour la très importante irrigation d’urgence de nos oliveraies, indispensable si l’on veut obtenir une huile de très haute qualité.

Huile d'olive vierge extra

Une bonne huile d’olive extra vierge est unique par ses caractéristiques distinctives. Divers facteurs tels que la variété, le territoire, le climat, le sol et surtout le moment de la récolte (degré de maturité des olives) influencent les caractéristiques finales d’une huile.
Il est nécessaire de commencer à considérer l’huile d’olive extra vierge comme un ingrédient fondamental qui a le pouvoir de rehausser, d’accompagner et d’embellir les saveurs et les arômes de nos plats. Une bonne huile d’olive extra vierge captive immédiatement l’odorat. En fait, c’est au nez que l’on perçoit l’intensité du fruité. En effet, qu’il soit fruité mûr ou fruité vert, il se souviendra du fruit : l’olive.
Chaque huile dégagera des notes d’odeurs et d’arômes plus ou moins intenses avec des références végétales. L’action suivante est la dégustation et avec la bouche on pourra percevoir surtout l’amertume et le piquant. Les deux sensations sont absolument positives (antioxydantes) et peuvent être identifiées avec des intensités différentes en fonction de l’huile dégustée. Une huile produite avec des olives pas complètement mûres récoltées à la mi-octobre aura des notes épicées intenses avec une perception d’amertume (plus ou moins intense selon les variétés).
Une huile produite avec des olives bien mûres récoltées en novembre aura une saveur délicate, légèrement épicée et à dominante sucrée.

Découvrez le cycle de production de notre huile

Mars

Éveil végétatif

En mars commence le réveil végétatif de notre oliveraie.

Peut

Explosion de floraison

La floraison débutera fin mai et dans les premiers jours de juin les oliviers seront blanchis par de belles et caractéristiques grappes de petites fleurs.

Juin

Mise à fruit

C'est l'une des phases les plus importantes du cycle de vie de l'Olivier : vers le 10 juin la transformation des fleurs fécondées en fruits, de très petites olives.

Juin - Août

Croissance des drupes

Durant les mois de juin, juillet et août, l'olive doit disposer de tous les éléments nécessaires à une bonne croissance (eau et nutriments).

Octobre

Début octobre, l'olive est prête à commencer la récolte

L'inolition est la plus importante des phases de maturation du fruit de l'olivier (l'olive ou « drupe »). À ce stade, il y a une augmentation de la composante lipidique du fruit. Le fruit s'enrichit oui en acide oléique et linoléique : éléments fondamentaux pour le rendement de l'huile au moulin et pour la qualité de l'huile elle-même. On le trouve principalement de fin août aux premiers jours d'octobre, et il est très important qu'il soit bien soutenu par un bon arrosage estival pendant la phase de croissance. Très important le système d'irrigation goutte à goutte dont nos oliveraies sont équipées.

Une grande partie de l’eau utilisée pour l’irrigation provient notre stockage d’eau de pluie, récupérée des toitures et des carré de notre moulin à huile (6000 quintaux d’eau de pluie).
Avec le même système, pour la fertirrigation biologique, ils apportent aux plantes tous les nutriments nécessaires pour favoriser un bon huilage et la qualité finale de l’huile d’olive extra vierge.
Octobre novembre

La moisson

La récolte commence vers le 10 octobre et se poursuit jusqu'au 10-15 novembre environ. Avec des secoueurs électriques, en secouant les branches, les olives tombent sur les filets. Les filets, longs de 200 mètres, sont étalés et ramassés rapidement au moyen de rouleaux de ramassage entraînés par notre tracteur. Cela accélère la récolte et permet aux olives d'être transformées en huile d'olive extra vierge quelques heures après la récolte, avec un grand avantage pour la qualité.

Production dans notre usine d'entreprise

L'olive arrive au moulin peu de temps après la récolte. La première opération est une défoliation correcte et ensuite un bon lavage pour préparer l'olive à la mouture.

Phase de malaxage

Après la mise à la terre, la phase de malaxage dure environ 20 à 30 minutes. Il s'agit d'un lent brassage de la pâte d'olive moulue ; Il est destiné à briser l'émulsion entre l'eau et l'huile et à laisser les micelles d'huile s'écouler en gouttes plus grosses qui ont tendance à se séparer spontanément de l'eau.

Séparation finale de l'huile

Après la phase de malaxage, l'huile est enfin prête à être séparée de la pâte d'olive. Cela se fait au moyen d'une machine appelée « décanteur », en une seule opération. Notre décanteur à deux étages sépare l'huile sans ajout d'eau de ville, en utilisant uniquement l'eau de végétation naturellement présente dans l'olive (très riche en antioxydants), avec un grand avantage pour l'environnement et la qualité de l'huile produite.